l_710583ff05edacf9b06dcc4b00c2a8f7

La première fois que j'ai rencontré Victor Crespi, alias Ladybird, ce devait être au Pop In, par l'intermédiaire d'Elboydie, qui me l'a présenté comme son fils spirituel. A partir de là, nos chemins n'ont cessé de se croiser. La musique de Ladybird mêle la power pop et le folk indie dans la plus pure tradition DIY. J'y retrouve une myriade d'influence qui me touche au plus haut point, des Pastels à Galaxy 500, en passant par Pavement. Mais bien plus qu'une musique de référence, la Musique de Ladybird est totalement Vivante : elle est légère et porte en elle l'instinct du voyage. Victor tourne beaucoup à travers le monde de façon totalement spontané. Cela lui a permis de jouer avec la fine fleur de la scène DIY mondiale, comme Ok Vancouver Ok, Rozi Plain, ou encore Polka Dot Dot Dot avec qui, il a partagé une tournée en Nouvelle Zélande. Récemment, et cela par hasard, j'ai revu Victor  peu de temps après qu'il est ouvert pour les Herman Dune, lors d'un concert a Bordeaux, ville où il a longtemps vécu. Il m'a appris qu'il vivait en ce moment sur Paris, et a accepté tout naturellement mon invitation. Sa présence pour cette première soirée est donc un mini signe du destin, car la musique de Ladybird se place exactement où j'aimerais mener les Open House Thursdays : de la musique créée et jouée simplement pour le partage, gravée sur des 45 tours vinyles, proche de l'idée qu'il existe une communauté indie mondiale, totalement ignorée de l'industrie musicale. C’est aussi l’idée que partout avec une guitare et quelques personnes, on peut vivre des moments magique à travers la musique, en un mot, tout près de l'éternelle jeunesse.

Erwan@OHT

Voici le clip de Ladybird, réalisé par Natalie van den Dungen à Melbourne (Australia)


LADYBIRD - Pictures from Natalie van den Dungen on Vimeo.

www.myspace.com/ladybird00